Différents critères régissent l’adaptabilité des applications installées sur les appareils mobiles iOS. Parmi ceux-là, on recense leur prise en charge par les processeurs 64-bits. Les programmes en 32-bits qui n’adhèrent pas ou plus aux contraintes techniques imposées par Apple furent déjà mis en évidence avec l’avènement d’iOS 10.

Leur ouverture déclenche l’affichage d’un message indiquant la possibilité de ralentissement. La mise à jour vers iOS 10.3 pousse le bouchon un peu plus loin en intégrant un message d’alerte mentionnant que le programme concerné doit être mis à jour auquel cas ce dernier ne sera pas compatible avec les prochaines mises à jour iOS.

Certains professionnels se tentent déjà à annoncer qu’iOS 11 mettra certainement le coup de grâce aux applications 32-bits. Le système iOS 10.3 intègre un nouveau menu qui liste les programmes concernés par cette future mise au rebut. Il peut être affiché depuis Réglages – Général – Informations – Applications. Ils y sont tous concentrés.

La sélection de l’un d’eux active l’ouverture d’une page App Store affiliée. Il est possible d’y constater la dernière date de mise à jour. En fonction des informations mentionnées, l’utilisateur peut inviter l’éditeur depuis son site web à procéder à une mise à jour afin que son produit réponde aux futures exigences du géant américain.

Selon certaines données déjà véhiculées, pas moins de 200 000 applications sont destinées à quitter l’horizon iOS si rien n’est entamé du côté des développeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom