Apple Pay connait une vraie progression aux États-Unis mais aussi à l’étranger, comme l’a confirmé hier Jennifer Bailey, à la tête d’Apple Pay, lors de la conférence CodeCommerce.

À ce jour, ce sont 35% des détaillants américains, soit environ 4 millions de points de vente à travers le pays qui supporteraient le service de paiement sans contact de Cupertino. Mais Jennifer a expliqué qu’Apple souhaite surmonter encore des barrières comme le manque de soutien de certains types de cartes de crédit et de débit. La société cherche actuellement une solution pour trouver un accord avec les principaux partenaires de l’industrie.

Cupertino prévoit d’ailleurs pour 2017 qu’Apple Pay soit disponible dans les deux tiers des 100 plus grands détaillants aux États-Unis. Si le service est pris en charge par de nombreuses entreprises, la plupart des grands détaillants n’ont pas encore répondu à l’appel d’Apple Pay. La prochaine étape aura donc lieu en 2017 avec le soutien de tous les magasins Gap, l’une des plus grandes marque de la mode dans le monde, ainsi que Walmart et Target. De plus, plusieurs stations et restaurants envisagent également d’activer le support d’Apple Pay en 2017.

Pour finir, Bailey a également confirmé qu’Apple Pay aura une adoption plus rapide au Japon et en Espagne, tandis que le système n’est pas encore pleinement déployé en France par manque d’accord avec les banques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom