La Thaïlande introduira également une nouvelle loi obligeant les prestataires de services à payer des taxes sur les biens numériques vendus dans le pays. Ces entreprises incluent notamment Apple, Google et Amazon.

Thaïlande - taxe numérique

Le choix de la Thaïlande suit les mesures prises par de nombreux autres pays du monde pour modifier la fiscalité des multinationales, qui utilisent souvent des astuces juridiques pour payer des impôts là où les impôts sont moins lourds.

La taxe numérique proposée par la Thaïlande obligera les entreprises technologiques étrangères qui gagnent plus de 1,8 million de bahts (environ 57 500 $) à payer une taxe de 7% sur tout produit numérique vendu à des citoyens thaïlandais. Cette nouvelle taxe pourrait apporter jusqu’à 3 milliards de bahts, environ 94 millions de dollars, dans les coffres du pays chaque année. « Quiconque gagne de l’argent des Thaïlandais devrait payer des impôts au pays », a déclaré Thanawat Malabuppha, président de la Thai e-Commerce Association.

Les produits numériques vendus par Apple incluent les achats sur l’App Store, les services de streaming tels que Apple Music et Apple TV+, mais aussi iCloud. De toute évidence, cette règle affecte également d’autres sociétés telles qu’Amazon, Google, Netflix et Spotify. Il n’est pas exclu que les prix de ces services numériques puissent augmenter au détriment des clients thaïlandais.

Des mesures similaires pourraient également être prises dans les pays de l’UE à l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom