Les États membres de l’Organisation mondiale de la santé ont voté en faveur de l’adoption d’une liste révisée de maladies incluant la dépendance au jeu, en tant que trouble de la santé mentale.

dépendance au jeu

Lors de l’assemblée générale annuelle de 2019 tenue à Genève, en Suisse, les pays membres de l’Organisation mondiale de la santé ont officiellement reconnu une dépendance au jeu sur les smartphones et autres appareils comme une maladie internationale. Elle a voté en faveur de l’acceptation de la liste révisée, appelée ICD-11, que les pays devront prendre en compte lors de la planification de stratégies de santé publique.

« Des études suggèrent que les troubles du jeu n’affectent que très peu de personnes qui participent à des jeux numériques ou à des jeux vidéo. Cependant, les personnes qui participent aux jeux doivent être attentives au temps qu’elles consacrent aux activités de jeu, en particulier en ce qui concerne l’exclusion des autres activités quotidiennes. L’ICD-11 a été mise à jour pour le 21ème siècle et reflète les progrès de la science et de la médecine. »

Le journaliste Rintaro Hosokawa a parlé de l’Assemblée pour la publication du Nikkei et a rapporté que l’organisation avait défini davantage les symptômes de la maladie.

« Selon l’OMS, [les patients] ne peuvent contrôler le temps et la fréquence avec lesquels ils jouent seuls, [ils] accordent la priorité absolue au jeu et continuent même s’ils ont un certain type de problème depuis plus de 12 mois. »

L’ICD-11, ou Classification statistique internationale des maladies connexes et des problèmes de santé, entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

La décision vient juste au moment où Apple essaie d’intensifier l’utilisation de la fonction Temps d’écran pour aider les gens à comprendre combien de temps ils passent sur leur iPhone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom