Anki a connu un vrai succès lors de la WWDC de 2013, grâce à son circuit de voiture Overdrive basé sur l’IA. 6 ans après, la start-up ne semble plus attirer autant les investisseurs, pas même avec son robot Anki.

Malgré un chiffre d’affaires de près de 100 millions, Anki n’a pas eu d’autres choix que de fermer définitivement ses portes. Ce dépôt de bilan a également une incidence directe sur les 200 employés qui vont devoir chercher un job ailleurs.

Cette fermeture montre bien que même l’appui d’Apple n’aura pas permis à Anki d’attirer autant qu’espéré le grand public.

Le PDG d’Anki, Brois Sofman, aurait annoncé la nouvelle aux employés lors d’une réunion plénière :

« Lors d’une réunion à huis clos lundi matin, le PDG Boris Sofman a annoncé à son personnel qu’ils seraient licenciés mercredi et que près de 200 employés toucheraient une indemnité de licenciement d’une semaine, selon des personnes proches du dossier. »

Sofman avait expliqué à ses employés quelques jours plus tôt que la société se démenait pour trouver plus d’argent. Les échecs consécutifs ont mis en péril l’avenir de la société.

« Malgré nos succès passés, nous avons recherché toutes les possibilités financières pour financer notre futur développement de produits et développer nos plates-formes. Un accord financier important a été conclu tardivement avec un investisseur stratégique. Mais nous n’avons pas été en mesure de parvenir à un accord. Nous faisons de notre mieux pour prendre soin de chacun des employés et de leurs familles. Notre équipe de direction continue d’explorer toutes les options disponibles. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom