Apple a annoncé le lancement d’une nouvelle initiative en faveur de l’éducation aux médias afin d’encourager la pensée critique et de permettre aux étudiants d’être mieux informés et d’éviter les fausses informations.

Apple collabore avec diverses organisations à but non lucratif aux États-Unis et en Europe proposant des programmes indépendants d’initiation aux médias, notamment le News Literacy Project (NLP), Common Sense aux États-Unis et l’Osservatorio Permanente Giovani-Editori en Italie.

Chacune de ces organisations à but non lucratif recevra l’appui d’Apple pour améliorer ses objectifs en matière d’éducation aux médias. Le PDG d’Apple, Tim Cook, a déclaré que la maîtrise de la presse était “essentielle” pour garder la presse libre : « La maîtrise de la presse est essentielle pour soutenir une presse libre et une démocratie prospère, et nous sommes fiers de collaborer avec organisations travaillant en première ligne pour atteindre cet objectif. Nous avons été impressionnés par le travail important réalisé par le projet littéraire News, Common Sense et l’observatoire, qui permet aux jeunes d’être des citoyens actifs et engagés. »

Voici à quoi ressemble l’observatoire permanent des jeunes éditeurs :

« L’Observatoire Permanent des Éditeurs de Jeunesse est une organisation qui croit en la jeunesse et l’investit pour favoriser un processus d’éducation et à la citoyenneté. Pour que cette voie de croissance individuelle et d’éducation civique puisse être complétée, au point de contribuer à faire du jeune citoyen d’aujourd’hui le citoyen libre de demain, l’Observatoire s’est engagé à rendre les nouvelles générations plus maîtres d’elles-mêmes. Selon les doctrines les plus modernes en la matière, la pleine maîtrise de soi-même n’est acquise que lorsque la maîtrise de ses moyens s’ajoute à la maîtrise de sa tête. C’est précisément dans ce but que nous promouvons deux projets stratégiques majeurs: l’un visant à former la maîtrise de sa tête, “Il Quotidiano in Classe”, et l’autre visant à maîtriser ses propres moyens économico-financiers, “Young Factor”. »

Ces organisations s’efforcent d’apprendre aux étudiants à reconnaître les fake news et à obtenir les meilleures informations en ligne, en essayant de comprendre quels messages sont envoyés par divers médias. Les compétences enseignées dans ces programmes permettent aux étudiants de voir pourquoi une nouvelle a été créée, qui l’a créée et si c’est crédible ou non, en évaluant les points de vue, les messages cachés et l’intention de persuasion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom