Apple se fournira en modem chez Intel à cause de Qualcomm

 

Apple et Qualcomm ont présenté les arguments concluants du procès dans lequel la société Cupertino est accusée de la violation de trois brevets.

Dans leurs plaidoiries finales, les avocats d’Apple ont expliqué aux jurés que la plainte de Qualcomm ne concernait pas vraiment les brevets, mais le fait qu’Apple avait choisi d’utiliser des modems Intel, plutôt que ceux de Qualcomm.

Les conclusions de l’avocat d’Apple, Juanita Brooks, ne se sont donc pas concentrées exclusivement sur les trois brevets en cause, mais aussi sur l’élément qui aurait poussé Qualcomm à dénoncer Apple : la transition vers les modems Intel sur l’ensemble de la gamme iPhone.

Brooks a indiqué que Qualcomm avait fourni des modems et des technologies brevetées pour lutter contre les fabricants de smartphones au cours de la même période, lorsque Apple avait lancé ce qui allait devenir une transition complète vers les modems Intel : « Devrions-nous aussi pouvoir changer de fournisseur librement ? ».

Le premier iPhone à utiliser une puce sans fil Qualcomm était l’iPhone 4, après un choix presque obligatoire pour que cet appareil fonctionne sur les réseaux Verizon aux États-Unis. La relation exclusive entre les deux sociétés a duré jusqu’en 2016, année où Apple a intégré des puces Intel dans certains modèles d’iPhone 7. La part des commandes de modems Intel pour iPhone a augmenté de mois en mois jusqu’à l’élimination complète de Qualcomm avec la série XS en 2018.

Dans ses conclusions, Qualcomm a tenté de discréditer le témoignage de l’ancien ingénieur d’Apple Arjuna Siva, qui a affirmé devant le tribunal que l’une de ses idées partagées avec les ingénieurs de Qualcomm serait alors brevetée par la même société, sans inclure son nom parmi les inventeurs.

Qualcomm réclame 31 millions de dollars de dommages et intérêts pour violation de trois brevets liés aux économies d’énergie et à l’efficacité opérationnelle des smartphones.

Nous rappelons que le procès concerne trois brevets qui, selon Qualcomm, auraient été violés par Apple. Le premier brevet permet à un smartphone de se connecter rapidement à Internet une fois l’appareil allumé; un autre brevet concerne le traitement graphique et la gestion de la batterie; le troisième et dernier brevet permet aux applications téléphoniques de télécharger des données plus facilement et plus rapidement en dirigeant le trafic entre le processeur et la puce du modem.

 
  • 22817 Posts
  • 8558 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :