TechCrunch a constaté que certains développeurs envoient plusieurs versions de la même application sur l’App Store pour augmenter les ventes. Ces applications enfreignent les directives Apple, mais les développeurs pensent que cette stratégie est tout à fait légale.

Les développeurs qui effectuent ce type d’opération n’essayent même pas de cacher le fait qu’ils ont soumis plusieurs versions de la même application, uniquement avec des noms et des icônes différents. Les fonctions de ces applications sont les mêmes et Apple ne semble pas le remarquer.

Un exemple est le développeur de TextMe, qui a publié trois applications différentes qui servent principalement le même objectif. En particulier, les trois applications utilisent même les mêmes captures d’écran sur l’App Store :

Les seules différences sont les icônes, le nom de l’application et quelques modifications mineures dans la description. Cependant, toutes ont la même fonction.

Cependant, TextMe estime qu’il respecte les règles de l’App Store et recommande d’utiliser les trois applications en tant que stratégie marketing et pour augmenter le nombre de téléchargements.

« Nos applications ont des objectifs marketing différents », déclare Patrice Giami, cofondateur et codirecteur général de TextMe. « Elles partagent la même base de code, mais nous pouvons activer ou désactiver certaines fonctionnalités pour différencier les applications. Nous le gérons en fonction de l’environnement concurrentiel et s’il est nécessaire d’optimiser la distribution ».

Le rapport a mis en évidence que plusieurs autres développeurs utilise la même stratégie que TextMe. Maintenant que c’est dans le domaine public, Apple va probablement commencer à supprimer les applications identiques distribuées par le même développeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom