La Corée du Sud, foyer de Samsung, a annoncé un plan pour imposer de nouvelles taxes sur Apple, Amazon, Google et d’autres multinationales étrangères.

Comme l’a rapporté le Korea Times, des sociétés basées en Corée du Sud se sont plaintes que les sociétés étrangères ne payaient que peu ou pas d’impôt dans le pays, affirmant que cela créait une « discrimination en amont » contre les marques locales.

En vertu de la législation en vigueur, le gouvernement ne peut pas taxer les sociétés étrangères, car il n’est pas obligatoire de divulguer les ventes et les bénéfices générés en Corée du Sud.

Cette loi a fourni aux sociétés étrangères un moyen légitime d’éviter de payer des impôts tout en développant leurs activités en Corée du Sud.

C’est précisément pour cette raison que le gouvernement réfléchit déjà à une nouvelle législation qui imposera de nouvelles taxes à toutes les multinationales étrangères. La nouvelle réglementation devrait imposer des taxes fixes basées sur le chiffre d’affaires généré par les multinationales étrangères en Corée du Sud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom