L’EENA voit les applications comme « l’avenir des appels d’urgence »

 

Certaines applications deviennent de plus en plus importantes aux yeux des utilisateurs mais aussi pour l’Association européenne des numéros d’urgence (EENA) surtout quand elles concernent les des appels d’urgence.

L’organisation, présente dans plus de 80 pays à travers le monde, a en effet fait savoir que de telles applications « peuvent être un meilleur moyen de signaler une urgence que de faire un appel ». TNW rapporte que l’application Pan-European Mobile Emergency, une aide mobile d’urgence (PEMEA), a déjà réuni l’Espagne et l’Italie, et envisage l’arrivée de huit autres pays d’ici la fin de l’année prochaine.

EENA rappelle qu’Apple soutient l’initiative Advanced Mobile Location, et considère cela comme une étape importante, mais le mieux reste de permettre aux gens d’utiliser des applications plutôt que de passer des appels traditionnels. Les avantages sont clairement significatifs puisque les apps sont en mesure de fournir plus de données, tandis que l’AML renseigne seulement l’emplacement. L’AML deviendra bientôt une fonction complètement automatique des appels d’urgence partout pendant que les applications continueront à se développer. Elles seront également en mesure d’offrir des appels vidéo, des discussions, des données concernant l’utilisateur et d’autres services…que seules les applications peuvent apporter.

EENA a expliqué fin mars que la décision d’Apple de soutenir Advanced Mobile Location – qui utilise le GPS de l’iPhone pour transmettre automatiquement un emplacement précis lors d’un appel 911/112 – pourrait sauver 7500 vies dans les 10 prochaines années.

 
  • 21350 Posts
  • 8354 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.