Depuis un an et demi, Apple a intensifié ses efforts pour nettoyer l’App Store supprimant au passage des centaines de milliers d’applications pour cause de clonage et spam. Dans le nouveau rapport d’Appfigures, cette répression a conduit pour la première fois une diminution du nombre d’applications disponibles sur le magasin.

D’après le rapport, il semble que l’App Store proposait en 2017 2,1 millions d’applications disponibles. Plus tôt cette année, le nombre d’app atteignait les 2,2 millions. Cela n’était jamais arrivé dans le passé que le nombre d’applications diminue au fil du temps.

En outre, Appfigures dit que les développeurs ont publié moins de nouvelles applications en 2017 par rapport aux années précédentes. Les développeurs iOS auraient soumis 755.000 nouvelles demandes en 2017, soit une baisse de 29% par rapport à l’année précédente.

À titre de comparaison, le nombre d’apps sur Google Play a augmenté globalement de 30%, pour atteindre 3,6 millions de demandes par an. Pendant ce temps, les développeurs Android ont soumis 17% d’applications en plus en 2017, avec 1,5 millions de nouveaux titres.

Appfigures tient à préciser certaines choses au sujet de ces données. Tout d’abord, Apple a annoncé fin 2016 qu’elle avait considérablement accru ses efforts pour « retirer de l’App Store les applications présentant des problèmes graves pour les utilisateurs ». Ces efforts ont duré jusqu’en 2017, pour atteindre un pic à la mi-année, quand Apple a décidé de supprimer des centaines de milliers d’applications clonées et jugées comme spam, ou encore toutes les applications 32 bits.

Concernant la diminution des nouvelles applications, Appfigures spécule que cela pourrait signifier qu’Apple est désormais plus stricte dans ses directives lors de l’examen d’une application, et rejette une demande plus facilement que les années précédentes.

1 COMMENTAIRE

  1. Les développeurs iOS commencent à en avoir marre de la politique Apple… et finissent par abandonner nombreux projets. Les demandes de soumission sont en baisse, les rejets sont en fortes hausses, le nombre de nouvelles apps est donc en forte diminution.
    Apple se permet de décider ce qui est bon pour les utilisateurs et casse la relation entre “producteur et client”.
    De plus en plus d’applications ne seront donc dispos que sur android, c’est un gros retour en arrière. Tant pis pour Apple qui va continuer sa décroissance…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom