Les parents sont de plus en plus soucieux de limiter le temps d’utilisation des appareils électroniques à leurs enfants, notamment ceux munis d’un écran comme les tablettes. Mais une nouvelle étude en Grande-Bretagne indique que cela n’est pas nécessaire.

Cette étude conjointement menée par l’Oxford Internet Institute et l’Université de Cardiff, publiée dans la revue Child Development, en est arrivé au résultat suivant : il n’y a pas de lien entre une réduction du temps d’utilisation des appareils électroniques par les enfants et un meilleur bien-être.

L’étude a examiné 20 000 familles dans lesquelles la corrélation entre l’utilisation de ces dispositifs avec écran et le bien-être des enfants a été évaluée. Les mesures couvraient certains aspects tels que l’impact sur la récupération émotionnelle, le niveau de curiosité et l’effet positif.

En effet, les effets positifs ont été mesurés chez les enfants qui utilisaient des dispositifs électroniques contrôlés en moyenne plus de deux heures par jour. Il en va de même pour les adolescents, confirmant que les limites fixées par les lignes directrices du PAA (maximum 2 heures par jour) reposent sur une recherche périmée, qui n’a plus de valeur aujourd’hui.

La vraie clé, explique l’Université, n’est pas le temps d’utilisation par les enfants, mais ce qu’ils font avec ces appareils. Le conseil est d’enseigner aux enfants l’utilisation correcte des smartphones et des tablettes, comme pas seulement se limiter à de simples jeux, mais faire aussi d’autres activités telles que dessiner, lire ou découvrir de nouvelles choses. Le problème est la qualité, pas la quantité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom