Apple et le gouvernement indien en désaccord sur la taxation des composants

 

Si l’on pensait que la situation est désormais résolue, elle est susceptible de durer plus longtemps que prévu. Apple et le gouvernement indien n’ont toujours pas trouvé d’accord sur la taxation des composants importés dans le pays.

Apple et Wistron on démarré depuis plusieurs mois la production de l’iPhone SE en Inde, à la fois pour vendre des terminaux à des prix plus bas, et pour permettre à la société Cupertino d’ouvrir le premier Apple Store en Inde. Les lois locales obligent en effet les sociétés étrangères à produire en Inde les appareils qui sont vendus dans leurs magasins officiels.

Le problème concerne maintenant les composants. En vertu de l’accord actuel, la plupart de ces composants importés en Inde sont exonérés d’impôt, mais le gouvernement veut maintenant imposer des tarifs d’importation pour plusieurs de ces unités. Par cette décision, le gouvernement indien veut encourager la production locale de ces composants.

Actuellement, l’Inde impose une taxe de 10% sur un nombre limité de composants tels que les batteries, les alimentations et les casques, mais le nouveau plan sera beaucoup plus large et couvrira la plupart des composants utilisés dans les smartphones.

En réponse, Apple a déclaré qu’elle est prête à promouvoir la production de composants locaux, ajoutant toutefois qu’il faut du temps avant qu’elle puisse atteindre cet objectif. En attendant, la société a demandé au gouvernement indien de retarder l’imposition supplémentaire sur les autres composants. Bien qu’il apprécie tous les efforts déployés par Apple dans le pays, il est peu probable qu’il accepte cette proposition, et n’offrira vraisemblablement pas d’avantages fiscaux à la firme américaine.

 
  • 21951 Posts
  • 8490 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.