Quels dangers à se connecter sur les réseaux Wi-Fi publics ?

 

Lorsque l’on souhaite se connecter à un réseau sans fil depuis un bar ou encore dans les aéroports, ils sont en général non sécurisés. Ce qui se traduit par le fait de ne pas avoir à entrer de mot de passe. Sans le savoir, par ce geste, c’est l‘accès à tous nos comptes personnels qui sont offerts. Et oui le danger est bien celui-ci : sans protection par des codes d’accès, les personnes qui le souhaitent ont la possibilité de connaitre les sites que vous fréquentez, les messages que vous envoyez ou pire encore peuvent récupérer identifiants et mots de passe.

Les risques des réseaux Wi-Fi publics

En visitant un site ou en utilisant une application, les données sont envoyées sur le réseau et ces informations peuvent être facilement interceptées par une personne désireuse de voler ces informations.

À titre d’exemple en vous connectant sur votre boite mail, un hacker peut très facilement avoir accès à vos identifiants et donc au contenu de votre boite mais il peut tout aussi bien prendre le contrôle sur un site non sécurisé que vous visitez, sans même que vous puissiez vous en rendre compte.

De même si vous ne disposez pas de pare-feu ou que celui-ci n’est pas correctement configuré ou encore que vous oubliez de désactiver le partage de fichiers sur votre ordinateur, accéder à votre disque dur et vos données personnelles ou encore lancer des attaque de spam et virus en tout genre est très facile pour un hacker. Parfois c’est même le réseau Wi-Fi public utilisé qui est lui même malveillant car infecté. Il peut tout aussi bien être un honeypot (pot de miel en français), ces réseaux mis en place dans le but de pouvoir pirater des données informatiques.

C’est le cas pour n’importe quel réseau « Wi-Fi public », il est toujours très compliqué d’être certain qu’il s’agit bien d’un réseau légitime ou d’un réseau mis en place par des pirates.

Les hackers peuvent voir tous les sites non sécurisés que vous visitez, les informations que vous entrez dans les formulaires et même connaitre les sites sécurisés consultés bien qu’ils ne voient pas ce que vous y faites exactement, un exemple est le site de sa banque.

C’est la raison pour laquelle on entend souvent les gens conseiller de ne pas faire d’opérations importantes lorsque l’on utilise un réseau Wi-Fi public comme des virements sur le site de sa banque, car même si le site est crypté, on ne sait jamais jusqu’où le piratage de données et l’espionnage peuvent aller, en répétant une fois de plus que le réseau peut lui-même être un réseau conçu par des hackers.

La solution

Aujourd’hui beaucoup de logiciels anti-virus proposent d’intéressants systèmes de protection. Et si vous procédez à une opération délicate sur un site via un réseau Wi-Fi public, pensez à vérifier que le site est bien sécurisé.

L’extension HTTPS Everywhere peut être très utile en vous redirigeant vers des pages cryptées lorsque celles-ci sont disponibles.

Le VPN (Virtual Private Network) ou réseau privé virtuel en français est un outil intéressant et son achat peut être très utile lorsque l’on a l’habitude d’utiliser les réseaux Wi-Fi publics. Dans la zone de connexion, les personnes peuvent alors voir que vous êtes connecté au VPN mais pas ce que vous y faites.

 
  • 18930 Posts
  • 7855 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *