Accueil » Apple » Steve Jobs voulait que l’email reste un « jardin clos » à l’époque de NeXT !

Steve Jobs voulait que l’email reste un « jardin clos » à l’époque de NeXT !

Après avoir été poussé à la porte d’Apple en 1985, Steve Jobs a créé NeXT afin de revenir sur le devant de la scène. Durant cette période, l’homme aux mille idées s’est rendu sur le campus de l’université de Carnegie Mellon car il avait entendu parler d’une équipe qui travaillait sur l’envoi d’email avec pièces jointes. Steve s’est donc entretenu avec Nathaniel Borenstein qui n’est autre que l’inventeur du standard MIME (multipurpose internet mail extensions). Nathaniel lui a fait une démonstration lequel lui a d’emballer proposer d’embaucher toute son équipe. Bien que Steve Jobs était un homme à forte personnalité et capable de convaincre quiconque que la terre ne tourne pas dans le bons sens, les ingénieurs ont préféré passer leur tour en refusant sa proposition.

Ce refus n’a pas arrêté Steve dans son idée de créer un système d’Email fermé. Il a alors mis sur pied une équipe de développeurs laquelle avait en charge de concevoir son propre système baptisé NeXTMail pour envoyer et recevoir des images.

steve-jobs-voulait-que-lemail-reste-un-jardin-clos-a-lepoque-de-next

Seulement, Nathaniel Borenstein explique que lorsqu’ils ont tenté d’envoyer des images par mails sur le système de NeXT, cela ne fonctionnait pas. En fait, Steve avait fait le choix de rendre NeXTMail incompatible avec d’autres systèmes. Ce n’est pas sans rappeler qu’au temps des services Web « .Mac », soit après NeXT, il fallait obligatoirement s’inscrire depuis un ordinateur conçu par Apple pour y avoir droit. Steve Jobs voulait séparer les deux communautés, Apple et Windows.

Nathaniel Borenstein n’était apparemment pas sur la même longueur d’onde que Steve puisqu’il a opté pour l’internationalisation de son système, et a même mis à disposition des passerelles permettant à différents systèmes de communiquer entre eux lesquels sont aujourd’hui devenues des normes incontournables. Borenstein ajoute également avoir publié ses travaux en open source.

En revanche, Steve Jobs ne souhaitait pas que ses propres travaux soient disponibles à tous. Heureusement, l’homme a fait un meilleur choix par la suite en rendant possible tout ce que l’on connait aujourd’hui.

Imaginez, si on ne pouvait toujours pas envoyer une pièce jointe à partir d’un compte Gmail vers Yahoo! Mail…

[Source]

Signaler une erreur en la sélectionnant et appuyez sur Ctrl + Entrée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :