Accueil » Apple » Des fournisseurs d’Apple emploieraient encore des enfants

Des fournisseurs d’Apple emploieraient encore des enfants

Une nouvelle enquête menée par Amnesty International révèle aujourd’hui qu’Apple, Sony, Samsung ou encore Microsoft passent par des fournisseurs pour leurs batteries de smartphones/tablettes lesquels emploient toujours des enfants pour extraire les matières premières nécessaires à leur fabrication. On parle notamment de l’extraction du cobalt dans les mines de la République Démocratique du Congo.

L’UNICEF explique que 40 000 enfants sont concernés par cette pratique à laquelle Apple ne peut adhérer. Elle a d’ailleurs fait savoir sur la BBC que les fournisseurs qui embauchent des mineurs, s’ils sont pris la main dans le sac, devront obligatoirement financer le retour de l’enfant à son domicile, lui verser un salaire jusqu’à sa majorité, financier ses études ainsi que lui proposer un emploi dès lors qu’il aura atteint l’âge légal.

des-fournisseurs-dapple-emploieraient-encore-des-enfants-dans-leurs-usines

La firme de Cupertino a réaffirmé qu’elle a une politique de tolérance zéro en ce qui concerne l’emploi d’enfants dans sa chaîne d’approvisionnement. Apple assure également qu’une enquête actuellement ouverte à propos des allégations contre son fournisseur de cobalt.

Suite aux accusations, Tim Cook s’est dit être « profondément offensé » par ces allégations et « qu’Apple travaille constamment à améliorer les conditions de travail. »

Par ailleurs, Samsung aussi vérifie ses chaines d’approvisionnement, en affirmant que si son enquête révèle que l’un de ses fournisseurs emploie des mineurs, alors elle mettra fin à tout collaboration.

Ce n’est pas la première fois que les grands noms du secteur de la technologie sont visés par ce genre d’accusations. De toute évidence, leurs fournisseurs n’ont pas d’autres choix que de se conformer à leurs règles au risque de voir partir en fumer de nombreux contrats.

[Amnesty International]

Signaler une erreur en la sélectionnant et appuyez sur Ctrl + Entrée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :