Accueil » Apple » Qualcomm joue la carte de l’offensive contre Apple à propos de ses modems

Qualcomm joue la carte de l’offensive contre Apple à propos de ses modems

Après Apple, c’est au tour de Qualcomm de répondre aux accusations en lançant une attaque contre le géant californien. Qualcomm a en effet déposé une plainte à son encontre pour des raisons liées aux royalties, au bridage intentionnel de ses puces pour donner la part belle à celles d’Intel en terme de performances, à la stratégie monopolistique d’Apple sur le marché du smartphone, et aux menaces d’Apple pour éviter que le fournisseur de modems soit en mesure de rendre publique un comparatif entre ses puces et celles d’Intel qui équipent les iPhone.

En plus de toutes ces raisons, Qualcomm estime qu’Apple a encouragé des poursuites de l’US Federal Trade Commission laquelle a déclaré en janvier dernier que Qualcomm aurait pu contraindre Apple à opter pour ses modems.

Qualcomm affirme également que la firme de Cupertino a violé les différents accords avec l’entreprise et encouragé les attaques réglementaires sur ses activités dans diverses juridictions à travers le monde en faisant de fausses déclarations.

« Apple n’aurait pas pu construire l’incroyable franchise iPhone, qui en fait la société la plus rentable au monde, captant plus de 90 % des bénéfices des smartphones, sans s’appuyer sur les technologies cellulaires clefs de Qualcomm. Maintenant, après une décennie de croissance historique, Apple refuse de reconnaître la valeur bien établie et constante de ces technologies », a déclaré le responsable de la distribution dans un communiqué« Elle a lancé une attaque mondiale contre Qualcomm et tente d’utiliser son énorme présence sur le marché pour contraindre Qualcomm à des conditions de licence injustes et déraisonnables. Nous avons l’intention de défendre vigoureusement notre modèle d’entreprise et poursuivre notre droit à protéger et recevoir une juste valeur pour nos contributions technologiques à l’industrie. »

Qualcomm a donc lancé des poursuites contre d’Apple auprès de la Cour de district des États-Unis en Californie, faisant suite à l’attaque d’Apple en janvier dernier à Beijing. De son côté, l’entreprise de Tim Cook a dans l’idée d’obtenir une baisse des royalties, en les recalculant en fonction des technologies de Qualcomm et pas sur le prix final de l’iPhone. Par ailleurs, Apple demande le remboursement de près d’un milliard de dollars qu’elle aurait injustement versé en trop à Qualcomm.

Signaler une erreur en la sélectionnant et appuyez sur Ctrl + Entrée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :