Accueil » News » John Goodenough, le papa des batteries au lithium revient avec une nouvelle technologie révolutionnaire

John Goodenough, le papa des batteries au lithium revient avec une nouvelle technologie révolutionnaire

Du haut de ses 94 ans, John Goodenough qui n’est autre que le père des batteries au lithium, n’en a pas fini de faire parler de lui. Il travaille actuellement avec l’Université du Texas où il développe une nouvelle technologie qui pourrait bien révolutionner le futur des batteries.

John travaille effectivement sur une technologie de batterie non-combustible, et offre un plus grand nombre de cycles de charge en de permettre une recharge beaucoup plus rapide qu’avec les modèles actuels.

Ces batteries seront utilisables aussi bien pour les smartphones/tablettes que pour les ordinateurs portables. À noter qu’elles auraient également la capacité de générer trois fois la puissance que les batteries actuelles, le tout avec une taille quasiment identique.

John Goodenough: « le coût, la sécurité, la densité d’énergie, et le nombre de cycles de charge sont essentiels pour les futures batteries. Nous croyons que cette découverte permettra de résoudre un bon nombre des problèmes des batterie actuelles. »

Dans le détail, cette technologie utilise des électrodes de verre au lieu de solutions liquides et des anodes en métal, tout en supprimant tous les « metal whiskers » qui se produisent entre les cellules positives et négatives lorsque l »une des cellules est rechargée trop rapidement. Ce sont d’ailleurs ces metal whiskers entre autres, qui provoquent principalement le plus grand nombre de problèmes liés à des explosions de batteries.

Le verre formé par le lithium, le sodium ou le potassium, permet d’augmenter considérablement la densité d’énergie de la batterie, jusqu’à trois fois plus. Cette technologie déjà brevetée permettrait également de recharger complètement une batterie en seulement quelques minutes au lieu de plusieurs sheures.

Signaler une erreur en la sélectionnant et appuyez sur Ctrl + Entrée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :